paysage

Les sites traitant de l’affaire

Il existe en Italie plusieurs sites consacrés au « monstre de Florence ». Certains sont des sources d’information tout à fait sérieuses.
Nous en proposons une liste non exhaustive.

Plusieurs d’entre eux soutiennent, comme nous, que l’enquête doit être refaite : le « monstre » n’a pas été trouvé.

Certains permettent d’accéder à des documents audio-visuels d’un grand intérêt. Il faut, évidemment, comprendre l’italien pour les apprécier à leur juste valeur. Toscane sanglante s’en est largement inspiré…

Cliquer sur le nom du site pour accéder à la page.

Insufficienza di prove

Le site récapitule les huit doubles meurtres, présente les principaux suspects et parcourt les différentes pistes d'investigation. Il propose des interviews avec des personnalités directement impliquées dans l'affaire (avocats, témoins, etc.). Se tient informé des dernières nouvelles relatives à l'affaire. Largement illustré de photos et articles de presse d'époque.

Calibro 22

L'auteur du blog a été entendu comme expert lors de certains procès. Il a en effet poussé loin l'étude de l'affaire, analysant avec grande rigueur des aspects centraux, comme ceux relatifs à l'arme utilisée par le tueur. Richement illustré, documenté et commenté, c'est assurément une des meilleures sources d'information.

Cronoca nera

Le site affirme haut et fort que les témoignages sur lesquels reposent les accusations à l'encontre de Giancarlo Lotti (qui s'est accusé d'avoir participé à certains des meurtres) et Mario Vanni (accusé par le premier, mais qui a toujours clamé son innocence) sont totalement ridicules et fantaisistes. L'enquête est une mascarade pour le rédacteur de ce site et il en apporte lui aussi bien des preuves.

Mostro di Firenze

Ce site s'ouvre sur une interview de P. Cochi à la TV italienne. Ce journaliste d'investigation s'est occupé récemment de l'affaire de 1985 en soumettant des photos inédites du cadavre du jeune homme, tué sous une tente avec sa compagne, à plusieurs collèges d'experts italiens. L'état de décomposition du cadavre, la présence de certaines larves de mouches à plusieurs stades de développement ont été analysés et commentés par ces spécialistes d'entomologie légale ; leur verdict est simple: la date du dimanche soir 8 septembre 1985 retenue par la justice sur la base de témoignages douteux comme étant date de la mort des Français n'est pas la bonne. Il faut faire remonter la mort des jeunes gens au moins au samedi 7 septembre, sinon au vendredi 6 septembre 1985...

Murderpedia

Site pour le moins singulier qui répertorie tous les cas de crimes en série à travers la planète. Les criminels sont distingués par pays et par genre. Ne parle pas du "monstre de Florence", peut-être parce qu'à ses yeux le coupable n'a pas encore été trouvé...

 

De l'énigme criminelle au fiasco judiciaire