2015_02_Life-of-Pix-free-stock-photos-night-light-city-Hide-Obara

L’auteur

Sociologue de formation, S. Maugeri est enseignant-chercheur à l’université d’Orléans.
Il a publié plusieurs ouvrages en sociologie du travail et de la gestion.

Ami d’enfance du jeune homme tué en 1985 avec sa compagne, également française, il a voulu réaliser une contre enquête sur cette affaire tragique et sidérante.

Il est parvenu au diagnostic d’une faillite complète des institutions policière et judiciaire toscanes. Pour lui, le meurtrier n’a pas été découvert, malgré les condamnations qui ont frappé deux des trois principaux suspects « inventés » par les autorités italiennes.

Il a été aidé dans sa relecture des événements par l’avocat italien des familles des victimes françaises, maître Vieri Adriani, dont il est devenu le correspondant dans l’hexagone.

De nombreux échanges entre les deux hommes, des visites et rencontres en France ou à Florence lui ont permis de réunir des informations qui font défaut à la plupart des commentateurs de l’affaire.

Il a co-écrit avec l’avocat et son collaborateur, Fransceco Cappeletti, Delitto dei Scopeti. Giustizia mancata, un ouvrage consacré spécifiquement aux crimes de 1985, afin de mettre en lumière les nombreuses incohérences de l’enquête policière et des conclusions criminologiques des médecins légistes et de la justice.

delittoscopeti

Les principales conclusions du livre ont été reprises dans
Toscane sanglante

Une interview de l’auteur en Italie

Un entretien avec l’auteur sur Cronoca nera

Un entretien avec l’auteur par le journaliste Paolo Cochi

De l'énigme criminelle au fiasco judiciaire